Chers étudiants, ne procrastinez plus, lisez cet article dès maintenant!

Chers étudiants, ne procrastinez plus, lisez cet article dès maintenant!
17/08/2016

C’est la rentrée scolaire, vous êtes rechargés à bloc et la motivation est à son maximum. Cette fois, vous vous sentez en plein contrôle de votre horaire. Vous êtes convaincus que vous réussirez enfin à pratiquer de saines habitudes de travail. Les souvenirs cauchemardesques de la dernière session ne sont pas loin : ces semaines où vous avez accumulé des nuits blanches pour terminer, à la toute dernière minute, des travaux lourds et difficiles.

Vous vous promettez de ne plus mettre les pieds dans une telle galère qui vous amène à trouver mille et un prétextes pour reporter vos travaux inutilement et à devoir les terminer en panique. Mais comment faire pour éliminer votre propension à procrastiner et, par conséquent, à prendre du retard dans vos projets scolaires?

Voici nos meilleurs trucs antiprocrastination :

#1 : Des outils optimisés pour bien planifier

Procurez-vous des outils de travail agréables et adaptés comme un agenda offrant assez d’espace pour vous permettre d’inscrire à la fois votre horaire, vos tâches et d’autres notes importantes. Pour chaque tâche, il faut que vous puissiez inscrire également le degré de priorité et le temps à y allouer. Gardez de l’espace pour noter d’autres idées et pensées que vous ne voulez pas oublier. En règle générale, la mémoire ne retient pas plus de six tâches à la fois. Noter tout ce qui doit être accompli dans une semaine vous donnera une meilleure conception du temps disponible pour étudier, travailler, vous relaxer ou vous consacrer à vos passions.

Agendas scolaires W. Maxwell

EuroE, EuroWE et PoloE offrent une grille d’un jour par page et beaucoup de place quotidiennement pour noter ses tâches. KiboE et KiboWE sont nos agendas scolaires les plus grands, présentent une semaine sur deux pages et procurent beaucoup d’espace pour les notes.

#2 : Fractionner : la méthode du salami

Cette méthode, illustrée par l’idée qu’un salami se déguste en fines tranches, consiste à fractionner ses travaux en toutes petites tâches de 5 à 30 minutes. Ainsi, le procrastinateur trouvera beaucoup moins décourageant d’accomplir une sous-tâche de 5 minutes qu’une tâche complète de 3 heures. Par exemple, une tâche qui exige de rédiger un rapport de stage pourra être segmentée en diverses petites actions : créer un nouveau fichier, y inscrire des notes en vrac, préparer sa table des matières, rédiger un chapitre à la fois, relire et corriger. Ce sera ainsi plus facile de se mettre au travail. Il est fortement suggéré d’alterner les tâches désagréables avec d’autres plus faciles et amusantes. À la fin d’une journée, il est fort probable que l’addition des tranches donnera un résultat très encourageant.

#3 : 25 minutes top chrono : la technique Pomodoro

Cette technique de gestion du temps, élaborée par Francesco Cirillo, segmente quant à elle la journée en périodes chronométrées de 25 minutes. Elle s’avère particulièrement efficace contre la procrastination, car elle permet de se concentrer sur une seule action à la fois et vous évitera de détourner votre attention vers des tâches moins importantes (ex.: courriels, réseaux sociaux) et d’y perdre un temps précieux.

Vous aurez besoin :

  • d’un minuteur,
  • d’un crayon,
  • de papier, d’un carnet ou de votre agenda.

Voici un résumé de la technique Pomodoro :

  1. Un pomodoro (une activité) : pendant 25 minutes réglées avec un minuteur, concentrez-vous sur une seule activité.
  2. Une courte pause : après la période obligatoire de 25 minutes, offrez-vous une pause de 5 minutes.
  3. Répéter : refaites les étapes 1 et 2 trois fois.
  4. Une longue pause : après avoir effectué quatre pomodoros, offrez-vous une pause de 15 à 30 minutes.

Lorsque des idées ou des pensées vous viennent pendant que vous accomplissez une activité, notez-les simplement dans votre carnet ou votre agenda sans les accomplir tout de suite. Si une tâche vous prend plus de 25 minutes, utilisez plusieurs pomodoros. Si, au contraire, une tâche vous demande un temps plus court, passez simplement à la tâche suivante dans le même pomodoro.

Le succès de cette technique réside dans votre capacité à vous discipliner. Exigez des autres de ne pas interrompre votre travail, fermez votre téléphone intelligent, votre boîte courriels, Facebook et autres réseaux sociaux si possible.

Site officiel de la technique Promodoro »
Minuteur Web pratique pour appliquer la technique »

#4 : La perfection n’existe pas

Laissez tomber l’idée que vos travaux et devoirs doivent être exceptionnels. Concentrez-vous sur les exigences réelles demandées. Acceptez le fait que vous ferez de votre mieux malgré la fatigue ou le manque de motivation. L’excuse classique « Je n’ai pas la tête à ça, il vaut mieux que je fasse ce travail quand je serai dans un meilleur état d’esprit » perdra ainsi grandement de sa pertinence.

#5 : Voir le verre à moitié plein

La procrastination peut rapidement entraîner un sentiment de culpabilité, des émotions négatives et de l’insatisfaction perpétuelle face à ses études et à sa vie en général. Mais n’oubliez pas qu’il est parfaitement correct de ne pas réussir tout le temps à accomplir tout ce qui avait été prévu. Chaque action réalisée est une petite victoire, soyez fiers et n’hésitez pas à vous récompenser!

Ce que le procrastinateur fait peut être tout aussi utile et important que la tâche qui était prévue. Acceptez qu’à petite dose la procrastination peut être positive et donner lieu à beaucoup de créativité. Saviez-vous qu’il existe même une journée internationale de la procrastination? Elle se déroule tous les 25 mars.

Bonne et agréable session à tous!

***
Liste des COOP scolaires où acheter les agendas et les carnets W. Maxwell
En savoir plus sur la procrastination »
Partagez